Belharra Numérique devient membre du Collectif TRICOLOR pour la valorisation de la filière laine française

collectif tricolor laine

Le collectif TRICOLOR : pour une filière laine française durable

L’initiative TRICOLOR a pour but de réindustrialiser la filière laine française qui a souffert de la crise du textile. En quarante ans le nombre de salariés du textile a été divisé par deux et certains chainons de l’industrie se sont raréfiés. Selon l’Union des Industries Textiles (IUT), il n’y a plus d’activité importante de lavage en France et 80% des laines de France sont exportées, leur traçabilité perdue.

C’est un projet ambitieux qui relie des préoccupations très larges pour relocaliser une industrie et des savoir-faire d’excellences, dynamiser l’agriculture et l’aménagement de nos territoires, valoriser les élevages et les races traditionnelles pour consolider une biodiversité utile à notre environnement.

Pourquoi Belharra intègre le collectif Tricolor

Belharra cultive depuis de nombreuses années une démarche RSE. Ce projet prend du sens et nous sommes fiers de mettre à disposition notre savoir-faire, notre expérience pour une contribution aux travaux du collectif TRICOLOR.

Depuis plus de 15 ans, nous travaillons pour l’industrie du Textile, de la Mode et du Luxe, avec notre solution e-SCM sur les problématiques de traçabilité Supply Chain. Le but est de sécuriser les appros « matière première, » la production et la réception du produit fini en entrepôt.

La problématique de la filière Laine rejoint celles des filières biosourcées animales (cuir, laine, …), végétales (lin, coton, …) mais aussi recyclées. L’éco-conception d’un produit nécessite de bien connaître les caractéristiques techniques des fibres ou composants, d’anticiper la disponibilité et la qualité des gisements pour répondre aux objectifs de production et de garantir une traçabilité totale (élevage, transformateurs, façonnier, logistiques).

La solution e-SCM offre une traçabilité renforcée tout au long de la chaine de valeurs, de l’éleveur jusqu’au consommateur avec un double enjeu :

  • faire coopérer les marques et les producteurs dans un processus d’amélioration continue qui fiabilise l’approvisionnement en matière première en qualité et quantité
  • valoriser le produit final à base de Laine en restituant l’information sur son origine et sa transformation comme un gage de transparence RSE et d’éco-responsabilité.

Notre contribution au sein du collectif Tricolor

Nous allons travailler au sein du Collectif TRICOLOR pour comprendre les besoins spécifiques de la filière Laine. Notre ambition est que la filière Laine, comme toutes filières biosourcées ou recyclées, puisse s’appuyer sur e-SCM comme le référentiel de données unique et le portail interactif pour coordonner tous les acteurs de la chaine de valeurs.

Ces travaux rentrent dans le cadre plus large d’une Thèse lancée par Belharra autour de la problématique « Vers une traçabilité totale de la supply chain (du producteur au consom’acteur) en support des politiques RSE des marques dans le domaine de la mode et du textile »

L’objectif, avec e-SCM, est de capitaliser sur les Retours sur Investissements d’une traçabilité renforcée tout au long de la Supply Chain qui améliore la performance de l’entreprise pour répondre à l’obligation de transparence sur les engagements RSE.

Rappel du contexte de la filière Laine en France et du collectif TRICOLOR 

On constate que seulement 4 % de la laine produite est exploitée, l’ambition est de passer à 24% d’ici 2024. Pascal Gautrand, initiateur du Collectif  affirme : « En 2018, plus de 5.000 tonnes de laine ont été exportées en Chine. Si un quart était transformé en France, cela créerait un millier d’emplois »

La dynamique de relocalisation et de Made In France suscite un engouement que fait sens aux yeux des consommateurs mais également des éleveurs.

Ces acteurs amont sont déjà engagés comme François Mantes, propriétaire d’une ferme de brebis Lacaune sur le Causse-Méjean (Lozère). Il  s’investit depuis 2016 dans la revalorisation de la laine de ses moutons. Alors que vendre sa laine à l’étranger (Chine) rapporte 70 centimes le kilo, la transformer localement permet à l’éleveur de gagner 2 à 3 € par kilo, et de se réapproprier une matière première noble considérée auparavant comme un sous-produit et presque un déchet.

Pour répondre à la demande des consommateurs de plus en plus éclairés et exigeants, de jeunes griffes de mode engagées intègrent la laine française avec fierté dans leurs collections comme le Slip Français, De Bonne Facture ou Bonne Gueule. Parions que l’avenir se fera avec une filière laine plus locale et plus responsable.

TRICOLOR est issu du mouvement Paris Good Fashion, qui a pour but de faire de Paris la capitale d’une mode plus responsable d’ici 2024.

By |2020-10-06T18:18:29+02:006 octobre 2020|Categories: Blog|Commentaires fermés sur Belharra Numérique devient membre du Collectif TRICOLOR pour la valorisation de la filière laine française

About the Author:

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web. En savoir plus. En savoir plus Ok