Comment les Soldes impactent la Gestion des Approvisionnements ?

Une période de Solde est toujours une période sensible dans l’industrie du textile et de la mode en général. Même si les observateurs de la consommation confirment la tendance d’une perte d’influence des soldes saisonniers faces aux autres opérations promotionnelles de plus en plus fréquentes.

Ce recul de l’importance des Soldes est aussi la conséquence d’un changement de modèle dans l’industrie du Textile. Le modèle industriel s’oriente de plus en plus vers un modèle en « flux tiré » par une demande commerciale avec des exigences nouvelles. Cette évolution se traduit par une segmentation des marchés plus fine avec un fort accroissement de la valeur immatérielle attachée au produit. Elle impose la mise en place de filières d’approvisionnements éco-responsables et avec des règles d’éthique plus strictes.

Quoiqu’il en soit, l’enjeu des Soldes ou des opérations promotionnelles reste similaires : réduire les stocks d’invendus, doper la trésorerie, libérer les entrepôts pour réceptionner les nouvelles collections, maximiser les ventes pour compenser une marge commerciale dégradée.

La réussite d’une telle opération dépend de la capacité à livrer avec une grande réactivité les points de ventes en temps et en heure en fonction du calendrier marketing préétabli. Elle se joue bien en amont et dépend directement de la stratégie de Sourcing et de la Gestion des Approvisionnements qui doivent optimiser les prix de revient des produits finis.

Préparer les Soldes : raisonner le Sourcing et la Gestion des Approvisionnements

Il faut bien distinguer les deux qui répondent à des préoccupations différentes même si elles sont intimement liées et dépendantes.

La stratégie de Sourcing permet de référencer des fournisseurs de matières premières ou de produits finis et des prestataires logistiques. La traçabilité de cette filière d’approvisionnement garantit au consommateur le respect de valeurs écologiques, environnementales ou sociales. Mais surtout elle établit le prix de revient du produit. Les choix définitifs des matières premières, les modifications du style du modèle pour simplifier le process industriel impactent directement le prix de revient aux enjeux commerciaux.

Une étape capitale où l’impact de la négociation sur les coûts ne doit pas faire perdre de vue les critères éthiques et mettre en cause l’équilibre de la relation avec les fournisseurs. Chacun garde en mémoire l’impact négatif sur l’opinion publique de délocalisations ne respectant pas des principes écologiques ou imposant des conditions de travail indécentes.

La finalisation du Sourcing, en concertation entre les Directions des Opérations, Commerciales et Marketing, permet de valider la politique tarifaire et promotionnelle. La validation du sourcing, fixant le cadre de la relation fournisseur, permet de déclencher les opérations d’approvisionnements.

Quels sont les risques de dégradation du Prix de revient :

Le prix de revient réel ou « Prix de Revient Logistique » d’une production externalisée ne sera confirmé qu’à la réception des produits finis dans l’entrepôt. Il est directement lié à la performance de la Gestion des Approvisionnements et donc au pilotage opérationnel.

Ce Prix de Revient Logistique intègre bien évidemment le coût de production Fournisseur, le coût d’acheminement qui ont été négociés en amont. Par contre, il sera directement dégradé par les coûts de stockage des produits invendus, les coûts d’une rotation Entrepôt plus lente que prévue et le coût de la non-qualité des produits finis réceptionnés, par des pénalités de retard de livraison aux clients.

Chacun des paramètres impactant ce ratio devient un indicateur de suivi de la relation avec les Fournisseurs.

La performance d’une gestion des approvisionnements repose sur le respect des Quantités, de la Qualité et des Délais d’approvisionnement.

Ajuster les Quantité à produire :

  • Limiter le coût de stockage des produits invendus c’est adapter les productions en fonction des quantités réellement vendues. Il peut être préférable de renégocier les volumes de production quitte à accepter une hausse du prix de production plutôt que de financier une surproduction.

Maîtriser le planning des expéditions :

  • Accélérer la rotation Entrepôt c’est cadencer les approvisionnements au plus proche des plannings d’expéditions confirmés aux clients. Cela permet de libérer de la capacité de stockage et de lisser la charges des équipes logistiques pour gagner en efficacité.

Structurer le contrôle Qualité avec les Fournisseurs :

  • Limiter la non-qualité des produits finis réceptionnés implique de contrôler chez le Fournisseur la qualité des produits tout au long de la production. Cela permet d’être alerter plus tôt sur les risques et de mettre en place des plans correctifs. L’enjeu est de relancer éventuellement une production, d’anticiper avec les équipes commerciales l’impact d’une moindre production ou de compenser un retard par une expédition en aérien par exemple.

Une relation Fournisseur / Approvisionneur plus collaborative

Pour limiter la dégradation du Prix de Revient Logistique et maîtriser les filières d’approvisionnement, les entreprises doivent réinventer la relation avec leurs fournisseurs et prestataires Logistiques.

La coopération avec les fournisseurs est un levier très important qui conditionne la capacité à répondre en temps et en heure à un pic de la demande mais aussi à respecter des équilibres financiers d’autant plus fragile que les prix promotionnels réduisent de fait la marge commerciale.

La relation étroite entre l’approvisionneur et le fournisseur doit permettre d’adapter et moduler le plan de production en fonction des contraintes mutuelles et d’arbitrer les décisions en mesurant systématiquement l’impact sur les coûts, la qualité et les délais.

Travailler sur un référentiel commun et partager des objectifs communs permet à chacun de réagir à des demandes de changements pour proposer et arbitrer un plan d’action limitant les impacts sur les quantités et les délais de livraison.

La mise en place d’un Portail Fournisseurs collaboratif permet de structurer cette coopération en respectant les contraintes mutuelles. La solution e-SCM permet de gagner en productivité et en efficacité de pilotage en structurant des procédures harmonisée entre tous les fournisseurs.

Patrick BOURG

Directeur des Opérations e-SCM

Prenez 2 minutes pour découvrir le concept du Portail Fournisseurs e-SCM