L’industrie de la mode 4.0 : une réponse au nouveau paradigme d’achat du consommateur ?

Face à un consommateur ultra-connecté, en quête de sens et de transparence, quelles réponses technologiques pour redynamiser la consommation de mode ?

 

Dans le cadre de son implication dans la Chaire Bali, Belharra a participé à la conférence networking pour les Alumni des grandes écoles et universités de la Nouvelle-Aquitaine en poste à Paris. Cette soirée a été organisée par la Chaire Bali, l’ESTIA et la Maison de la Nouvelle-Aquitaine avec la participation de Philippe RIBERA (Lectra) , Pascal Denizart (CETI) et Patrick BOURG (Belharra).

 

Au cours de cette soirée, animée par Maya Lauqué, trois questions ont été abordées :

  • Q1 : Qui est le nouveau consommateur en quête de transparence ?
  • Q2 : Quelles technologies pour structurer la traçabilité dans l’industrie de la mode ?
  • Q3 : Comment ces nouvelles tendances vont influencer l’industrie du textile ? prospectives à 5-10 ans ?

 

Voici les éléments de réponse à la première question :

Q1 : Qui est le nouveau consommateur en quête de transparence ?

Les attentes des consommateurs vis-à-vis des marques textiles

Aujourd’hui, il est démontré que près des 2/3 des consommateurs attendent des marques un réel engagement sur les enjeux sociétaux, culturels et environnementaux. Cette tendance risque de s’accentuer encore.

Les réseaux sociaux jouent un rôle très fort, les Marques n’ont plus la possibilité de prendre le risque d’une information négative dénoncée par une association ou des lanceurs d’alertes. Elle se répand immédiatement et son impact devient difficile à maîtriser.

Les consommateurs sont de plus en plus exigeants et ne tolèrent plus les incohérences des discours marketing ou institutionnels avec la réalité d’un modèle économique.  Il faut rattacher cela à la relation émotionnelle très forte qui s’établit entre une personne et une marque. Elle se construit et entretient collections après collections et crée la fidélisation.

Une personne ne peut accepter que sa propre image qu’il projette à travers celle de la marque puisse être altérée par un comportement contraire à l’éthique à laquelle il s’identifie.  Elle se sent alors directement remise en cause dans sa propre représentation au sein de son environnement social.

 

La réponse des marques face aux consommateurs

Pour créer leur image, les marques ont développé des stratégies en s’impliquant dans des événements souvent sportifs ou culturelles, des Fondations ou des Labels. Cela apporte une réponse qui, aujourd’hui ne suffit plus pour créer cet attachement et la fidélisation du consommateur.

Une nouvelle attente plus subjective et personnelle apparaît. Elle concerne non pas la relation entre la marque et le consommateur mais bien la relation entre le produit et le consommateur. Nous approchons les notions de Bien Être, de ressenti, de santé car le vêtement « touche » au sens propre le consommateur par un contact direct.

Pour atteindre ce niveau d’attention, les Marques doivent mettre en place une nouvelle communication attachée non plus seulement à leur image mais aussi au produit lui-même afin de garantir qu’il répond à cette nouvelle préoccupation ou niveau d’exigence.

 

La transparence devient un élément essentiel pour les marques

Dans ce contexte, il convient d’attaché au produit une information nouvelle liée à la traçabilité tout au long du cycle de fabrication du produit. Cette traçabilité doit prendre en compte tout le contexte des matières premières utilisées, des conditions de travail lors de la production ou au mode d’acheminement pour évaluer leur impact « bilan carbone. »

  • D’où viennent les matières et composants utilisés;
  • Comment sont leurs vêtements fabriqué;
  • D’où viennent-ils ? comment ont-ils été acheminé (via avions ou des bateaux « poubelles »)

Le risque est grand pour une marque de voir ses clients se détourner après la révélation par la presse ou sur les réseaux sociaux d’une faille dans leur cycle d’approvisionnement ou de production qui puisse toucher à des valeurs fortes comme le respect des droits humains, la protection de l’environnement, les impacts sociaux de leur marque.

Les exemples sont nombreux dans ce domaine où de grandes marques d’habillement ont été pointées du doigt après des drames touchant leurs sites de production ou l’impact du produit sur la déforestation de forêts ou le non-respect des droits des animaux pour la laine ou la fourrure.

Le développement d’une démarche plus durable et plus transparente s’impose comme inéluctable pour les marques. Ce qui peut être vu comme une contrainte peur s’avérer être une opportunité de différenciation sur le marché, d’optimisation économique des process et de limitation des risques commerciaux.

 

La mise en place de la solution e-SCM répond à ces nouvelles exigences de traçabilité des filières d’approvisionnement. Tout l’enjeu est de mettre en place une solution qui puisse optimiser les approvisionnements pour maîtriser les Coûts, la Qualité et les Délais de réception mais aussi permette de collecter toutes les données de traçabilité à chaque étape de l’approvisionnement.

En savoir plus sur e-SCM.

By |2019-08-01T14:20:41+00:0020 décembre 2018|Categories: Blog|Commentaires fermés sur L’industrie de la mode 4.0 : une réponse au nouveau paradigme d’achat du consommateur ?

About the Author:

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web. En savoir plus. En savoir plus Ok